Home Physique & Chimie Physique Métaphysiques cannibales: lignes d’anthropologie post-structurale

Métaphysiques cannibales: lignes d’anthropologie post-structurale

Constatant que l’anthropologie ne peut plus simplement prétendre reconstituer aussi « objectivement » que possible les cultures étrangères, puisqu’elle rencontre des cosmologies qui précisément excluent le partage entre nature et culture, Eduardo Viveiros de Castro propose d’y voir le lieu d’une expérimentation métaphysique où les « autres » sont non pas objets mais témoins de pensées et même d’images de la pensée alternatives.

Montrant alors la complicité de cette anthropologie décolonisée avec la « métaphysique des devenirs » de Deleuze et Guattari, il en éclaire les enjeux dans le passage de l’Anti-Œdipe à Mille Plateaux, incompréhensible si on ne le replonge pas dans le savoir ethnologique qu’il charrie et à travers lui dans les ressources offertes par les pratiques conceptuelles de l’Afrique, puis de l’Amazonie. Il conclut par une relecture du structuralisme de Claude Lévi-Strauss qui dépasse l’opposition factice des pensées de la structure et de la différence, tout autant que de l’anthropologie et de la philosophie, du nous et des autre.

Télécharger